Archives de Tag: François Hollande

La Lettre aux Français de François Hollande

Par RTL.fr :

Le candidat socialiste remercie les Français de l’avoir placé en tête lors du premier tour de l’élection présidentielle. « Cette confiance m’honore et m’oblige », écrit-il, considérant ces résultats comme une « sanction contre le candidat sortant ». Pour lui, « cinq ans de plus seraient cinq ans de pire ».
Comme depuis le début de sa campagne, il se présente ensuite comme le candidat du changement. « Un autre changement » qu’il place sous le signe de six priorités : « l’emploi, l’investissement dans l’éducation et la formation, la reconquête de notre souveraineté industrielle et agricole, le soutien à la recherche et à l’innovation, la mise au pas de la finance et la transition écologique ».
Il rappelle l’importance de rétablir la bonne santé des finances publiques, avec un « retour à l’équilibre en cinq ans ». Des économies qui doivent s’accompagner de « croissance », et donc d’une « renégociation du traité européen ».
Enfin, il place son projet sous un mot d’ordre : la « justice ». Notamment dans les « efforts » qui seront réclamés.

Pour lire la lettre de François Hollande que tout les électeurs recevrons : http://media.rtl.fr/online/binary/2012/0424/7747213082_profession-de-foi-francois-hollande.pdf?ts=1335291942316


A la rencontre de François Hollande…

Mercredi 28 Mars un meeting de François Hollande était annoncé à Nice. Les parents de Matteo ont bien voulu  emmener Matteo et Pauline  et suivre avec eux ce meeting .L’horaire et le lieu étaient  pratiques : 14h30 à Nice, un mercredi après-midi. De plus au deuxième tour François Hollande reste le favori  des sondages. Nous allions peut-être avoir l’opportunité de rencontrer le futur président ?

Mme Enfedaque a décidé de se joindre à nous pour partager ce moment. Nous nous sommes retrouvés au théâtre de Verdure, sur la Promenade des anglais. Un soleil magnifique mais brulant. Mme Enfedaque a pu rentrer sans faire la queue par la porte réservée à la presse, pour nous ce furent  20 minutes à attendre sous la canicule. L’entrée était gratuite  et la foule importante. Une armée de vigiles nous contrôlait : les sacs, les bouteilles d’eau étaient confisquées  ou les vigiles gardaient les bouchons pour les plus chanceux !

Une fois à l’intérieur nous nous sommes retrouvés avec Mme Enfedaque  grâce à  nos portables car il était impossible de nous repérer tellement la foule était dense. Plus de places assises, aussi nous  sommes descendus vers la scène. L’objectif était de prendre des photos, de faire l’enregistrement du meeting, bref de s’approcher du candidat ! Au pied de la tribune où devait s’exprimer l’orateur se trouvait les jeunes militants du parti (MJS) avec des drapeaux  et tout le matériel du militant. Drapeaux bleu blanc rouge ou drapeau du parti .Dans le public beaucoup de spectateurs dressaient des affiches avec des slogans ou l’effigie du candidat. Mais il fallait du matériel officiel. Une jeune femme, arrivée avec sa propre pancarte  sur laquelle était écrit : « la justice pour tous » dû la rendre malgré son refus d’obtempérer. On sentait les vigiles assez tendus  sur les règles de sécurité qu’on leur avait demandé de respecter. Pour autant nous avons pu nous déplacer et nous positionner au pied de la tribune devant l’escalier qui permettait aux divers orateurs et invités de descendre s’installer sur des places réservées.

Sur les chaises encore vides nous avons pu lire : Jean-Pierre Bell, Arnaud Montebourg, Patrick Allemand, Valérie Trierweiller. Puis ils sont arrivés salués par la foule, les appareils photos crépitaient. Puis les orateurs ont défilé  à la tribune : Arnaud Montebourg, Michel  Vauzelle (Président de la Région Provence, Alpes, Côte d’Azur)  et un autre orateur élu de Nice, Patrick Allemand. Au bout d’une bonne heure, François Hollande a fait son entrée.

Nous ne résumerons pas tous les discours, ils étaient longs et reprenaient le programme de François Hollande ou  la critique de la politique de Nicolas Sarkozy, mais nous allons passer des extraits et nous allons faire un album photo.

A la fin du discours François Hollande a serré les mains de spectateurs devant la tribune, Matteo et Mme Enfedaque faisaient partie du lot. Puis ce fut le moment des photos avec Arnaud Montebourg  et  M. Bell, président du Sénat avec qui nous avons échangé quelques mots sur notre blog et le travail que nous faisions. Mme Enfedaque lui a demandé s’il était possible de venir visiter le Sénat «Bien sûr nous a t’il répondu, le Sénat est un lieu ouvert, faites votre demande et nous vous accueillerons ». Puis il nous a félicités pour notre intérêt à la vie de la cité. Une photo avec le Président du Sénat et  notre meeting touchait à sa fin.

Michèle Enfedaque, Pauline Schaus, Matteo Pavone

Merci à Marie Valet pour les 29 premières photos, et à Matteo Pavone, pour les autres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Pourquoi Valérie Trierweiler, l’atout charme de François Hollande a « piqué » une grosse colère…

Valérie Trierweiler , la compagne de François Hollande, est journaliste. Elle  travaille  sur la chaîne  Direct 8, où , après avoir abandonné la présentation de son émission « 2012, portrait de campagne » à l’automne 2011, elle anime depuis  janvier « Itinéraires », un magazine culturel dans lequel elle reçoit des écrivains, des artistes mais pas de personnalités politiques.

Par ailleurs, depuis 1989 elle travaille également  à Paris-Match. Le magazine a décidé en novembre dernier, en accord avec elle, qu’elle ne prendrait plus part à la vie collective de l’hebdomadaire  le temps de la campagne présidentielle (la journaliste reste toujours salariée et  publie des articles dans la rubrique « Culture », après avoir quitté celle de la « Politique »).

Dans le dernier numéro elle a eu la surprise  de voir une photo de son couple à la Une, avec ce titre « Valérie, l’atout charme de François Hollande ».

 « Quel choc de se découvrir à la Une de son propre journal. Colère de découvrir l’utilisation de photos sans mon accord ni même être prévenue ». Ce sont les mots publiés par Valérie Trierweiler , ce jeudi matin, sur Twitter.

Avant d’écrire encore , furieuse: « Bravo à Paris Match pour son sexisme en cette journée des droits des femmes. 8 mars. Pensées à toutes les femmes en colère ».

Le magazine lui a répondu – sans  s’excuser –sur Twitter également : « C’est vrai Valérie on n’a pas discuté avec toi de la couv. C’est l’indépendance de Match. Tu es la mieux placée pour le comprendre ».

N’est-il pas normal que l’équipe de Match  puisse  publier des articles sur la compagne de François Hollande sans lui demander son avis ?

Valérie Trierweiler se retrouve en porte-à-faux : journaliste et personnage public ,compagne d’un candidat à l’élection présidentielle  .Il est difficile pour elle de rester neutre dans cette affaire . Pour autant la liberté de la presse doit être assurée d’autant plus qu’elle s’est très souvent affichée en la  compagnie de François Hollande  lors de nombreux déplacements. Ce qui n’est pas le cas de toutes les épouses ou les compagnes ou compagnons des autres candidates ou candidats .Nous poursuivrons nos enquêtes  sur les conjoints et leur rôle dans la campagne. A suivre…


%d blogueurs aiment cette page :