Philippe Poutou

« Aux capitalistes de payer leur crise ! »

Philippe Poutou

Philippe Poutou est né le 14 Mars 1967 à Villemonble, d’un père postier et d’une mère sans emploi.

Il commence à militer au lycée, en 1984. Se disant à l’époque « anarchiste, anti-Pinochet, pour Mandela, contre l’apartheid, antinucléaire, baba-cool », il rentre avec plusieurs amis à Lutte ouvrière, où il est militant en 1996-1997.

Il est part la suite exclu de la Lutte Ouvrière avec plusieurs militants, suite à une crise interne liée essentiellement au succès de la campagne d’Arlette Laguiller en 1995, et à l’abandon du projet de construction d’un parti des travailleurs large.

Il échoue au bac mécanique, et étant sans diplôme, il a d’abord enchaîné des petits emplois, tels qu’intérimaire, ou surveillant de collège, avant d’être embauché en CDI chez Ford, comme réparateur de machines-outils, où il travaille toujours. Actuellement, il travaille à l’usine First-Ford de Blanquefort, dans la Gironde, dont il est l’un des responsables syndicaux de la CGT. Il s’est fait connaître pour son implication dans le mouvement, victorieux, pour la sauvegarde des emplois de l’usine.

Au début des années 2000, la production a commencé à diminuer dans l’entreprise. Un premier plan social, de 500 départs volontaires, a eu lieu en 2005. En 2007, les salariés ont décidé de lancer une bataille pour la défense des emplois.

La résistance contre ce qui apparaissait comme inéluctable s’est construite avec la participation des habitants de Blanquefort, le soutien des élus locaux, diverses manifestations, notamment au salon de l’auto à Paris, les liens avec les autres entreprises mobilisées. En 2011, les commandes et les investissements pour de nouvelles productions ont repris. 1000 emplois ont ainsi été sauvés, ainsi que la vie économique de la ville.

En 2000, il forme « La Voix des Travailleurs », qui intègrera la Ligue Communiste Révolutionnaire.

Militant de la LCR puis du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), il est candidat pour la LCR aux élections législatives de 2007 en Gironde, puis conduit la liste du NPA à l’élection régionale de 2010 en Aquitaine, qui recueille 2,52 % des suffrages exprimés.

Le 25 Juin 2011, il est désigné candidat à l’Election Présidentielle par les délégués de la conférence nationale, avec 67% des votes exprimés.

Il officialisera sa candidature le 16 mars 2012, en déposant 572 signatures au Conseil Constitutionnel.

Achille Martin


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :